Nouveaux avions de combat: coup d’envoi pour les participations industrielles suisses

Nouveaux avions de combat: coup d’envoi pour les participations industrielles suisses

Lundi, octobre 8, 2018 - 08:45

Le prix d’achat des prochains avions de combat destinés à l’Armée suisse devra être compensés à 100% par des participations industrielles de l’économie suisse. Afin de permettre une bonne coopération entre les cinq consortiums d’avionneurs pressentis et l’industrie suisse, cinq journées de contacts seront organisées en octobre à Lausanne et à Berne par le Bureau des offsets de Berne, Swissmem / SWISS ASD (Aeronautics, Security and Defence) et le Groupe romand pour le matériel de défense et de sécurité (GRPM).

Tant pour les avionneurs que pour l’industrie suisse, l’objectif des 100% de participations (ou offsets ou compensations) constitue une tâche exigeante et ambitieuse. Elle exige des contacts initiaux intenses ainsi que des échanges d’informations systématiques. D’une part les avionneurs doivent communiquer sur les opportunités de participations industrielles jusqu’au moins de janvier dans le cadre de leur réponse à l’appel d’offres et d’autre part les entreprises suisses doivent annoncer leurs compétences*. Les cinq avionneurs sont les suivants : Airbus (Eurofighter), Boeing (F/A-18 E Super Hornet), Dassault (Rafale), Lockheed Martin (F-35A) et Saab (Gripen E).

Afin de lancer la coopération entre les avionneurs et l’industrie suisse, le Bureau des offsets de Berne associé à Swissmem / SWISS ASD et au GRPM organisent deux journées de contacts en octobre à Berne et Lausanne pour chaque avionneur. Chaque événement commence par une courte présentation du consortium de l’avionneur. La partie principale est constituée de meetings individuels (business-to-business) entre les entreprises suisses et les consortiums des avionneurs (avionneurs, fournisseurs, partenaires, etc). Plus de 80 entreprises suisses se sont annoncées pour chacune des manifestations à Berne et Lausanne.

Les objectifs des participations industrielles suisses aux acquisitions de l’Armée suisse faites à l’étranger sont les suivants :

Maintien de capacités minimales et de savoir-faire technique dans des domaines relevant de la sécurité de la Suisse
Garantie de compétences-clés minimales pour l’entretien et le développement de matériels militaires et civils de l’Armée suisse
Participation à des programmes industriels internationaux, accès durable à de nouveaux marchés ainsi qu’aux chaînes d’approvisionnement d’entreprises internationales très compétitives
Transfert de savoir-faire étranger en Suisse
Conclusion de mandats supplémentaires, maintien et création d’emplois

Les journées de contacts sont réservées aux entreprises inscrites.