Martin Sonderegger est nommé chef de l’armement

Martin Sonderegger est nommé chef de l’armement

Mercredi, février 11, 2015 (All day)

Le Conseil fédéral a nommé M. Martin Sonderegger chef de l’armement à partir du 1er mars 2015. M. Sonderegger était jusqu’alors suppléant à ce poste.


Le chef de l'armement est chargé du développement, de l'évaluation, de l'acquisition et de l'élimination des systèmes et du matériel de l'armée et d'autres clients, ainsi que de la planification et de l'acquisition de l'immobilier pour le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Agé de 56 ans, originaire de Rehetobel (AR) et d'Ostermundigen (BE), Martin Sonderegger passe son diplôme d'ingénieur en machines ETS en 1984. Après avoir travaillé trois ans dans l'industrie des machines, il entre en 1987 au service de la Confédération, où il occupe le poste de chef de projet pour les véhicules blindés, les lance-mines et les canons antichars jusqu'en 1998. Il dirige la section technique des armes de l'infanterie, de l'aviation et de la DCA en 1998-1999 avant de prendre la responsabilité du service Armes de l'infanterie et munitions, ainsi que du projet interne de réorganisation GR XXI, un projet partiel du projet DDPS XXI. De 2004 à la fin de 2008, il conduit la division Systèmes terrestres et munitions, et parallèlement, du 1er mars 2008 à la fin de 2008, il est directeur ad intérim de l'Office fédéral des systèmes d'armes, des véhicules et du matériel.
Martin Sonderegger exerce la fonction de suppléant du chef de l'armement et de responsable du domaine de compétence Systèmes terrestres depuis le 1er janvier 2009. Depuis le départ de M. Ulrich Appenzeller, il a pris avec succès le destin d'armasuisse en main. A l'armée, M. Sonderegger est colonel EMG incorporé à une fraction d'état-major de l'armée.