Effectifs de l'armée et décision quant au remplacement du F5

Effectifs de l'armée et décision quant au remplacement du F5

Mercredi, avril 18, 2012 (All day)

La droite a été unie au Parlement. C'est pourquoi, c'est à une nette majorité de 2/3 des voix que le Conseil National, après le Conseil des Etats, a décidé le 14.09.2011 de vouloir une armée de 100 000 hommes. Il veut aussi que le Conseil fédéral lui soumette très rapidement son choix de nouvel avion de combat pour remplacer les vieux F-5 Tiger. Mais l’armée devra se débrouiller avec un plafond de dépenses maximum de 5 milliards pour combler les lacunes d’équipement et assurer le remplacement partiel de la flotte aérienne. Cette décision permet ainsi éviter un référendum sur l’achat des appareils et le retard (de six mois à un an) engendré par un tel référendum.

Cette décision est le fruit d'un engagement important et précieux de parlementaires, il s'agit notamment du conseiller aux Etats Jean-René Fournier, de la conseillère nationale Sylvie Perrinjaquet et des conseillers nationaux Bruno Zuppiger, Pius Segmüller, Thomas Hurter et Roland Borer. Ils ont été appuyés par le GRPM, qui n'a cessé de suivre le dossier et d'oeuvrer pour le faire avancer avec l'issue positive que l'on connaît aujourd'hui.

Il s'agit d'une très belle et nette victoire d'étape. Le Conseil des Etats est appelé à éliminer les divergences le 27 septembre prochain. Le GRPM compte sur la mobilisation totale et entière de ses membres.