Dernière ligne droite Votation du 18 mai 2014

Dernière ligne droite Votation du 18 mai 2014

Mardi, mai 13, 2014 (All day)

Votation en faveur du fonds de financement du GRIPEN du 18 mai 2014
OUI AU GRIPEN – Position et dernier argumentaire du GRPM

Le 18 mai prochain, le peuple suisse votera le fonds d’acquisition du GRIPEN. En sa qualité d’association à but non lucratif d’industriels romands de la défense et de la sécurité, le GRPM souhaite vous résumer une dernière fois les enjeux de cette votation, vous invitant à voter OUI au GRIPEN, vous, vos collaborateurs et votre réseau.

La sécurité d’abord

Il n’y a pas lieu de faire de polémique sur le choix de l’avion ni sur le contexte politique dans lequel s’est déroulée l’évaluation du GRIPEN. Le fond du problème est que nos forces aériennes ont besoin de renouveler une partie de leur flotte en remplaçant les F-5 vieux de 40 ans par des appareils de dernière génération, au risque de se trouver sans aucun appareil utilisable au-delà de 2025. Il s’agit donc d’un vote pour ou contre nos Forces aériennes, donc notre armée.

La sécurité n’est pas dissociable de l’industrie et nous devons garder la compétence.

Le GRIPEN n’est pas seulement un avion de combat, c’est un ensemble de systèmes complexes. Or il est indispensable que la compétence industrielle de niche qui y est liée soit maintenue en Suisse, ce qui n’est possible que si les entreprises concernées disposent d’un minimum d’investissement dans la recherche et le développement. Sans commandes régulières, notre industrie de la défense et de la sécurité, composées de grandes entreprises mais aussi de nombreuses PME, va disparaître, ainsi que les 10'000 emplois qu’elle offre à notre pays.

Plus de 700 millions d’affaires compensatoires pour la Romandie et pas que pour RUAG !

SAAB s’est engagée par contrat à respecter une répartition de 30% des affaires compensatoires pour la Suisse romande. Cela représente plus de 700 millions de francs pour nos entreprises, et pas seulement celle de l’industrie de la défense.
A titre d’exemple, RUAG vient de signer des accords avec plusieurs entreprises romandes pour la sous-traitance de quatre paquets de commandes d’une valeur totale de 68 millions de francs concernant les pylônes d’ancrage du GRIPEN E. RUAG seule ne peut réaliser ces produits qui exigent des compétences mécaniques et électroniques de pointe. En cas de OUI le 18 mai prochain, toute la flotte des GRIPEN E actuellement en commande (22 pour la Suisse et 70 pour la Suède) seront fabriqués en Suisse, qui pourra alors également exporter ce savoir-faire.

Le bureau des affaires compensatoires (offsets) est opérationnel et remplira son rôle.

Le bureau des offsets, créé en 2007 par le GRPM et Swiss ASD, fonctionne parfaitement. Ce bureau est indépendant, il est financé par un pour mille des affaires compensatoires et son activité est surveillée par le GRPM et Swiss ASD. Toutefois, son activité dépend du volume de contrats à contrôler, qui est bas en ce moment – raison d’une réduction récente du personnel, contrairement à ce qui a été dit par certains. En cas de OUI au GRIPEN, du personnel sera engagé pour assurer un suivi efficace des affaires compensatoires.

Les adversaires vous mentent.

Les véritables auteurs de ce référendum se cachent : il s’agit du GSsA, le Groupe pour une Suisse sans armée, dont le nom est tout un programme. Ils sont soutenus par le Parti socialiste, dont le programme annonce clairement la volonté de supprimer l’armée suisse. Unis dans un objectifs commun d’affaiblir puis de supprimer l'armée, le GSsA cherche à atteindre son objectif idéologique alors que le PS entend récupérer à l’usage de sa politique les sommes régulièrement et légalement consacrées par le Parlement au DDPS.

LE GRPM vous recommande de voter oui le 18 mai prochain au fonds de financement pour le GRIPEN.

OUI à la sécurité, OUI au GRIPEN !